Douleur du pied et de la cheville


Entorse de chevilles

Mal soignée, l'entorse entraîne à plus ou moins long terme des douleurs et des raideurs du pied et du mollet, et prédispose l'articulation à des récidives.

 

Les ligaments ne sont pas les seules structures en cause dans les douleurs d'entorses. De même qu'une ceinture de sécurité se bloque en cas de choc violent pour protéger le passager, les muscles se contractent par voie réflexe en cas d'entorse pour protéger les os.

 

Cette réaction musculaire physiologique nécessite après coup un déblocage manuel des tendons qui entourent la malléole externe. A défaut, les muscles bloqués (et donc raccourcis en permanence) restent douloureux ou raides au mouvement, et prédisposent aux foulures récidivantes. 


Epine calcanéenne 

Provoquant une douleur vive sous le talon lors de l'appui au sol, l'épine apparaît principalement lorsque les orteils sont crispés de façon chronique (ex: port de chaussures ouvertes ou inadaptées).

 

La crispation répétée des fibres musculaires plantaires provoque une fatigue musculaire, un raccourcissement du muscle et aboutit à une traction permanente et douloureuse du tendon sur l'os (épine).

 

1 ou 2 séances d'ostéopathie doivent suffire à faire céder les contractures plantaires et la tendinite. 


Syndrome de Morton

Confirmé par IRM, il ne peut être traité par l'ostéopathie, la lésion du nerf étant trop avancée. Mais toutes les douleurs de l'avant-pied ne doivent pas être confondue avec la maladie de Morton.

 

Certaines douleurs résultent de contractures post traumatiques (entorses, fractures) du muscle actionnant le gros orteil sous la voûte plantaire. Son déblocage manuel suffit généralement à stopper les douleurs. 

Douleur du tendon d'Achille 

Fréquente chez les sportifs, elle se traite en général facilement par le relâchement du muscle Soléaire du mollet, en 1 ou 2 séances, et au prix de quelques jours de repos.